Paris jacuzzi
- 1024 visites -

Un jacuzzi spa peut être énergivore

Et oui, passer un bon moment de relaxation chez soi, en hiver ça paie ! L e jacuzzi a beau être un bel équipement de détente, tant bien en hiver comment l’été, mais, il consomme beaucoup trop d’énergie. Malgré cela, le jacuzzi reste une belle affaire l’hiver, c’est en cette période qu’il est le plus vendu. En plus, en hiver, tout appareillage électrique fonctionnent deux fois plus, les chauffages, les éclairages etc. Certains comme pays comme a Suisse même quand l’hiver arrive, importent de l’électricité qui vient de centrales thermiques brulant ainsi du charbon du gaz, et c’est mauvais pour notre environnement.

Tout un appareillage sous la cuvette

La consommation annuelle du jacuzzi pour 4 personnes est presque la même voire supérieur à la consommation d’un ménage sans chauffage électrique qui est de 3500KWh. Et c’est la même consommation en énergie, exigé par les normes de chauffage (pompe à chaleur) actuel.
L’énergie consommée par le jacuzzi dépend son type d’installation (encastré ou non) du volume d’eau chauffé régulièrement, de son isolation, de la capacité de ses dispositifs électriques, de sa fréquence d’utilisation, du nombre d’utilisateur, de sa température pour chaque séance etc. Mais malgré cela la vente jacuzzi ne cesse d’augmenter.

Un jacuzzi demande de l'entretien

Le jacuzzi demande un entretien spécifique, ce n’est pas comme la baignoire, d’ailleurs ce n’est pas une baignoire, on ne le vide que quelques fois par an, trois à quatre au maximum en fonction de son usage. Remplir, chauffer, traiter et entretenir ce sont les étapes à suivre après a vidage du jacuzzi.

Remplir d’eau, laisser chauffer à 35 à 40°C, et traiter avec un traitement choc en utilisant des produits spécifiques, entretenir l’eau en vérifiant régulièrement son pH, sa dureté, la désinfecter de temps en temps. Cette dernière, la désinfection ne doit pas être prise à la légère, car si elle ne se fait pas comme il faut, l’eau sera pollué, trouble et vert. Pour s’assurer aussi que l’eau soit toujours propre, elle doit être filtrer continuellement ou non, à l’aide d’une pompe qui conduit l’eau vers le filtre.

Gonflable, transportable ou fixe

Chaque type de jacuzzi possède une ou plusieurs pompes qui servent pour le massage et pour la filtration. Un gonflable par exemple, n’en possède qu’une, et c’est elle qu’on utilise tant pour la filtration que pour les jets. Un jacuzzi encastré ou à poser, en possèdent plusieurs. En général, elles sont cachées sous la cuvette et pour les grands jacuzzis, un local est nécessaire.

Jacuzzi (spa) et législation

Régis par une législation, les jacuzzis se développe au moment où la Confédération et les cantons cherchent à réduire la consommation d'énergie du pays, que ce soit pour assurer notre autonomie énergétique ou pour remplir nos engagements internationaux en faveur du climat. En matière d'énergie, c'est la Confédération qui légifère sur les appareils électriques, et ce sont les cantons qui régissent le domaine des bâtiments et des piscines - considérés comme des installations "fixes". Or, les jacuzzis sont restés longtemps dans la "zone grise" de la législation: ils ne sont pas vraiment considérés comme des appareils électriques; leur volume d'eau est généralement faible par rapport à celui des piscines; et beaucoup sont "transportables", même si on ne les bouge plus une fois en place. Mais les cantons réagissent face au développement de ces "gouffres à énergie", et certains (FR, GE, VD) ont déjà modifié leur loi afin que les jacuzzis soient considérés comme des installations fixes et qu'ils soient chauffés avec des énergies renouvelables ou une pompe à chaleur (qui consomme, sur l'année, 2 à 3 fois moins d'électricité qu'une résistance électrique).

Si les lois cantonales diffèrent actuellement, il y a une même règle que toute personne intéressée par un jacuzzi devrait appliquer: se renseigner auprès de sa commune. Car, outre sa consommation d'énergie, le jacuzzi doit aussi respecter des règlements en matière d'installation sur le terrain, d'évacuation des eaux, et de bruits de voisinage.

Voici ce que vous devez vous demander avant de vous offrir un jacuzzi

• Etes-vous prêt à assumer un appareil qui consomme autant d'énergie, alors que le climat de notre planète et la sécurité énergétique du pays incitent à y renoncer?
• Pouvez-vous installer le jacuzzi en intérieur au lieu de le mettre à l’extérieur, pour réduire sa consommation d'énergie?
• Et l’électricité que ça consommera, vous y avez pensé ? Sans parler de son prix d'achat et d'installation ?
• Serez-vous capable de l'entretenir comme il faut ? Le nettoyage du filtre et de la cuve, maintenir la qualité de l'eau etc.
• Avez-vous une autorisation de la commune ?
• Votre sol est-il assez solide pour le soutenir et assez plat pour que la surface de l'eau ait le bon niveau?
• Ah ! et les bruits et les vibrations que les pompes de massage et de filtrage créent, on en fait quoi ? Surtout pour les voisins, ils en pensent quoi ?
• Votre installation électrique est-elle assez puissante pour les pompes et le chauffage du jacuzzi (plusieurs kilowatts)? Les modèles américains donnent souvent la puissance des pompes en HP: 1 HP équivaut à ~745 watts.
• Avez-vous une évacuation des eaux usées?
• Si vous décidez d’avoir un jacuzzi à l'intérieur avez-vous prévue une bonne aération ?
• Enfin, le jacuzzi peut-il passer par la porte ou le portail?

À l'achat d'un jacuzzi :

• Renseignez-vous sur les besoins d'énergie du modèle, en fonctionnement et en mode "attente". Vous devez tenir compte du climat de votre région, ne vous fiez pas aux avis des fabricants dans ce cas-ci, ainsi que sur les éventuelles autorisations nécessaire car certains cantons, n’autorisent pas le chauffage l'eau avec une résistance électrique: vous faudra-til utiliser une pompe à chaleur, des capteurs solaires ou d'autres énergies renouvelables. Même si la législation cantonale ne l'exige pas (encore), considérer les systèmes de chauffage sans résistance électrique.
• Obtenez les informations sur la valeur d'isolation de la cuve et du couvercle. Il existe une unité qui décrit la perte de chaleur du jacuzzi en fonction de la différence de température entre l'eau et l'air extérieur: la valeur R (ou son inverse, la valeur U), plus R est grand (ou plus U est petit), plus l'isolation est performante. La puissance électrique nécessaire à maintenir la filtration et la température du jacuzzi en attente peut aussi être donnée en watts pour un certain écart de température. Par exemple: volume: 1000 litres, eau à 39°C et air extérieur à 15°C: 200 watts.
• Connaitre la consommation de la pompe de circulation pour la filtration de l'eau aussi s’avère nécessaire. Régler la pour une fonction alternée par jour. Ce serait aussi sympa s’il y avait un mode "éco" non ?
• Veillez à ce que le type de désinfection de l'eau que vous utilisez soit bonne pour les eaux, pour les personnes à la peau sensible.
• Enfin, assurez-vous de recevoir un mode d'emploi clair et complet pour éviter toute fausse manipulation qui risque de nuire et de réduire la durée de vie de votre jacuzzi ou de provoquer une surconsommation d'énergie.

À l'installation d'un jacuzzi :

• Lisez attentivement le mode d'emploi même si trop souvent cela nous ennuie.
• Essayer de savoir s’il est possible de placer le jacuzzi sur une plaque d'isolation
• Le vent est mauvais pour le jacuzzi, protégez-le jacuzzi. pour éviter une autre surconsommation d'énergie de chauffage.
• Facilitez l’accès aux éléments techniques.
À l'usage d'un jacuzzi :
• Pensez à hiverner ou à vider votre jacuzzi en période de froid, sauf si vous avez les moyens nécessaires pour le protéger du froid
• Trop de bulles d'air injectées dans l'eau la refroidit, surtout en période de froid où l'air est très froid. De plus, l'agitation dégaze le CO2 dissout dans l'eau et diminue son acidité (augmentation du pH) – cela nuit l’équilibre chimique de l'eau.
• Utilisez un couvercle isolant épais, rigide et étanche pour couvrir le jacuzzi se couvre avec. Si le couvercle s'alourdit avec le temps, cela signifie qu’il est en train de se dégrader.
• Pour économiser de l’énergie, ne laissez pas le jacuzzi sans couvercle
• Nettoyez régulièrement le filtre pour qu’il ne s’encrasse pas et freine la circulation de l'eau et demande davantage de force à la pompe.
• A éviter de laisser à portée de mains des enfants les produits chimiques
• Il est important de suivre la législation dans votre canton alors évacuer la après y avoir versé des produits désinfectants et des produits cosmétiques (huiles essentielles, parfums. De préférence, on acheminera la vieille eau dans le réseau des eaux usées, afin de ne pas polluer le milieu naturel.
Lorsque le jacuzzi n'est pas utilisé :
• Consulter le mode d'emploi pour connaître les réglages possibles en mode "attente" (standby). S'assurer que seule la pompe de filtration est en fonction et pas les pompes de massage.
• Baissez la température de l'eau entre deux utilisations, ou maintenir la température de confort ? En fait, il n'y pas de réponse toute faite à cette question. Plus la température de l'eau du jacuzzi s'écarte de celle de l'air, et plus il faut d'énergie pour la maintenir. Et passer de 36 à 37°C demande davantage d'énergie que pour passer de 35 à 36°C.
Dans le cas d’une utilisation journalière - et qu'il est bien isolé – gardez la température, ou la baissez juste de deux degrés sous la température de confort.

Pour un utilisation rare (weekend) et que le jacuzzi est peu isolé, laissez la température descendre- en prenant garde au gel, évidemment - et faites-la remonter avant utilisation. cela peut prendre quelques heures selon la température extérieure, de la puissance du chauffage et de l'isolation du bassin.

A noter que les grands écarts de températures peuvent modifier la qualité de l'eau, et une eau en permanence à plus 37°C favorise les développements des algues et des microorganismes.

• Couvrez le jacuzzi et vérifiez que le couvercle isolant ne touche pas l'eau et ne laisse pas fuir de vapeur (signe qu'il n'est pas étanche).
• Pour une longue durée de non usage du jacuzzi (pendant l’hiver par exemple), vider le et assurez-vous que la tuyauterie et les pompes ne contiennent plus d'eau, afin d'éviter les dégâts dus au gel. Si le jacuzzi reste au dehors, séchez le bien et couvrez le avec une bâche étanche.

Particulier

  1. 14 Mai 2017Rajouter un jacuzzi à votre piscine564 visites
  2. 7 Août 2016Le jacuzzi et ses accessoires675 visites
  3. 20 Janv. 2016Spa jacuzzi et son histoire1001 visites
  4. 19 Janv. 2016Faire fonctionner les spas avec des panneaux solaires1328 visites
  5. 17 Janv. 2016Le prix d'un jacuzzi intérieur1214 visites
  6. 16 Janv. 2016Choisir le jacuzzi pour un plaisir d'un bain massant866 visites
  7. 15 Janv. 2016Quel filtre pour votre jacuzzi ?769 visites
  8. 13 Janv. 2016Un jacuzzi spa peut consommer davantage d'éléctricité811 visites